Guarding and proclaiming the unchanging truth in a changing world

Lettre Aux Églises Assemblee - Gafcon 2018

Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. (Actes 1:8)

Salutations du pays de la naissance, du ministère, de la mort, de la résurrection et de l’ascension de notre glorieux Seigneur Jésus-Christ. La troisième Conférence mondiale sur l’avenir anglican (Gafcon) s’est tenue à Jérusalem en juin 2018, une décennie après l’inauguration de Gafcon en 2008. Gafcon 2018, l’un des plus grands rassemblements anglicans mondiaux, a réuni 1950 représentants de 50 pays, dont 316 évêques, 669 autres membres du clergé et 965 laïcs. Une unanimité d’esprit a été reflétée tout au long de la Conférence lorsque nous avons rencontré Dieu en présence d’amis venus de loin. Nous avons célébré un culte joyeux, nous sommes engagés dans une prière en petit groupe et nous avons été inspirés par des présentations, des réseaux et des séminaires.

Nous nous sommes réunis autour du thème « Proclamer le Christ avec fidélité aux Nations ». Chaque journée a commencé par une prière commune et une exposition biblique de Luc 22-24, suivies de séances plénières sur l'évangile de Dieu, l’Église de Dieu et le Monde de Dieu.

PROCLAMATION DE L’ÉVANGILE DE DIEU

Nous avons renouvelé notre engagement à proclamer l’évangile du Dieu trinitaire dans nos églises et dans le monde entier. Notre Président nous a rappelé dans son discours d’ouverture : « L’Évangile de Dieu est la vie qui transforme le message du salut du péché et de toutes ses conséquences à travers la mort et la résurrection du Seigneur Jésus-Christ. C’est à la fois une déclaration et une convocation : annoncer ce qui a été fait pour nous en Christ et nous appeler à la repentance, à la foi et à la soumission à Sa Seigneurie. «  Cela implique la restauration et la réaffirmation des buts créatifs initiaux de Dieu. Il s’adresse aux hommes, aux femmes et aux enfants et c’est notre seul espoir à la lumière du jugement final et de la réalité de l’enfer.

C’est l’évangile de Dieu, l’évangile concernant son Fils (Romains 1 : 1-3). Le centre du message de l’Évangile est cette personne, Jésus-Christ, et tout ce qu’il a fait à travers sa vie parfaite, la mort expiatoire, la résurrection triomphante et l’ascension glorieuse. Dans nos exposés quotidiens, nous suivions le chemin de Jésus depuis les jugements de Pilate et des dirigeants juifs, jusqu’à sa mort pour nous sur la croix, jusqu’à sa rupture des liens de la mort le matin de Pâques et son ordre aux disciples de proclamer « la repentance pour le pardon des péchés en son nom à toutes les nations » (Luc 24:47). L’unicité de Jésus-Christ réside au cœur de l’Évangile : « Il n’y a de salut en personne d’autre, car il n’y a pas d’autre nom sous le ciel donné à l’humanité par lequel nous devons être sauvés » (Actes 4:12). L’Évangile nous confronte au milieu de notre confusion et de notre péché, mais il ne nous laisse pas là. Cela inclut une convocation à la repentance et un appel à croire en l’évangile (Marc 1:15), ce qui se traduit par une vie remplie de grâce. Le Christ ascensionné a donné son Esprit pour permettre à ses disciples d’apporter cet évangile au monde.

Pourtant, la proclamation fidèle de cet évangile est attaquée de l’extérieur et de l’intérieur, comme cela a été le cas dans les temps apostoliques (Actes 20:28 30).

Les attaques externes comprennent des pratiques superstitieuses de sacrifices et de libations qui nient la suffisance du sacrifice du Christ. Certaines religions nient la personne unique et l’œuvre de Christ sur la croix, et d’autres sont intrinsèquement syncrétistes. La laïcité cherche à exclure Dieu de tout discours public et à démanteler l’héritage chrétien de nombreuses nations. Cela a été le plus évident dans la redéfinition de ce que signifie être un humain, en particulier dans les domaines du genre, de la sexualité et du mariage. La dévaluation de la personne humaine à travers le plaidoyer de l’avortement et de l’euthanasie est aussi un assaut sur la vie humaine créée uniquement à l’image de Dieu. Les formes militantes de la religion et de la laïcité sont hostiles à la prédication du Christ et persécutent son peuple.

En interne, l’évangile de prospérité et le révisionnisme théologique cherchent tous deux à refondre l’évangile de Dieu pour s’adapter à la culture environnante, aboutissant à un syncrétisme séduisant qui nie l’unicité de Christ, la gravité du péché, le besoin de repentance et l’autorité finale de la Bible.

Tragiquement, il y a eu un manque de leadership dans nos églises pour s’occuper de ces menaces à l’encontre de l’évangile de Dieu. Nous nous repentons de ne pas avoir pris au sérieux les paroles de l’apôtre Paul : « Veillez sur vous-mêmes et sur tout le troupeau dont le Saint-Esprit vous a fait les surveillants. Soyez les bergers de l’église de Dieu, qu’il a achetés avec son propre sang. Je sais qu’après mon départ, des loups sauvages viendront parmi vous et n’épargneront pas le troupeau. Même parmi vous, des hommes se lèveront et déformeront la vérité afin d’attirer les disciples après eux » (Actes 20:28 30). Nous nous consacrons de nouveau à proclamer fidèlement le Christ aux nations, travaillant ensemble pour garder l’évangile que nous a confié notre Seigneur et ses apôtres.

RÉFORMER L’ÉGLISE DE DIEU

L’évangile de Dieu crée l’église de Dieu. Par l’invitation de l’Évangile, Dieu appelle tous les hommes à être en communion avec son Fils, le Seigneur Jésus-Christ. À mesure que la parole de l’Évangile se répand dans la puissance du Saint-Esprit, ils répondent à travers l’œuvre du Saint-Esprit pour se repentir, se croire et se faire baptiser, et ainsi rejoindre le corps de Christ qui est son église (Actes 2:37 1 Corinthien 12:12 13). En tant que membres du corps du Christ, ils sont sanctifiés en lui, appelés à vivre des vies de sainteté et à être sel et lumière dans le monde.

Un conférencier de la Conférence nous a rappelé : « Dans les conseils de l’église, nous ne devons pas imiter les voies du monde, mais nous rassembler pour prier, louer (et donc, être eucharistique), consulter, décider et, si nécessaire, discipliner. Ces réunions devraient être de nature proprement conciliaire, décisives pour faire avancer l’église dans sa mission et sa vie commune. Il devrait y avoir la volonté d’exercer une discipline aimante, mais ferme pour amener les pécheurs à la repentance et à la restauration. » De même au niveau de la Communion, il arrive que le leadership se réunisse pour exercer sa responsabilité de discipliner une province membre égarée.

Depuis quelque temps, notre communion est menacée par des dirigeants qui nient la seigneurie du Christ et l’autorité de l’Écriture. À la fin du 20e siècle, la sexualité humaine est devenue la question de présentation.
La Conférence Lambeth de 1998 a approuvé à une très large majorité (526 sur 70) la Résolution I.10 sur la sexualité humaine, qui affirmait l’enseignement de Jésus dans Mathieu 19 selon lequel il n’y a que deux expressions de la sexualité fidèle : le mariage perpétuel entre un homme et une femme ou l’abstinence. La résolution appelle à juste titre la pastorale à s’occuper des personnes de même sexe attirées l’une par l’autre. En même temps, elle décrivait la pratique homosexuelle comme « incompatible avec l’Écriture » et rejetait à la fois l’autorisation des rites homosexuels par l’Église et l’ordination de ceux qui se trouvaient dans des unions homosexuelles.

La Résolution Lambeth I.10 reflétait l’influence croissante du sud global dans la Communion. Le terrain pour la résolution avait été préparé par la Déclaration de Kuala Lumpur de 1997 du Global South Anglican Network. Notre collaboration avec le Réseau Global sud s’est poursuivie et ses dirigeants ont activement participé à cette conférence.

Le rejet subséquent de Lambeth I.10 en paroles et en actes par l’Église épiscopale des États-Unis et plus tard par d’autres provinces anglicanes a conduit à une « déchirure dans le tissu de la Communion à son niveau le plus profond », suivie de dix années de vaines réunions dans lequel les quatre instruments de la communion n’ont pas exercé la discipline nécessaire. La réunion des Primats a appelé à plusieurs reprises ces provinces à se repentir et à retourner à la foi. Pourtant, leurs efforts ont été minés par d’autres instruments de communion, culminant dans l’échec du bureau de l’archevêque de Canterbury à réaliser le consensus clair de la réunion des primats à Dar es-Salaam en 2007.

Dans la déclaration et la déclaration de Jérusalem, la conférence mondiale anglicane 2008 a relevé le défi de restaurer l’autorité biblique (et l’enseignement sur la sexualité humaine en particulier) en affirmant la primauté de la Bible comme la Parole de Dieu écrite et revenant aux autres sources de l’identité anglicane - les Principes et les Conseils de l’ancienne église, les 39 Articles, le Livre de Prière commune de 1662 et l’Ordinal. La Conférence constituait également un Conseil des Primats et l’autorisait à reconnaître les églises anglicanes dans les régions où les anglicans orthodoxes avaient été privés de leurs biens ecclésiastiques et dépossédés des ordres sacrés. 
Au cours des vingt dernières années, les instruments de communion ont non seulement échoué à maintenir la discipline divine, mais leurs représentants ont refusé de reconnaître nos préoccupations et ont choisi de rabaisser Gafcon comme un groupe de pression unique et de l’accuser de promouvoir le schisme alors que les schismatiques sont ceux qui se sont écartés de l’enseignement de la Bible et de la doctrine historique de l’Église. Des slogans tels que « marcher ensemble » et « bon désaccord » sont dangereusement trompeurs dans leur tentative de persuader les gens d’accepter de faux enseignements dans la Communion.

Nous pleurons pour la situation de notre Communion mondiale, car elle a été empêchée d’accomplir sa tâche pour Dieu, d’atteindre le monde pour le Christ. Nous nous repentons de nos propres échecs à rester fermes dans la foi (1 Corinthien 16:13). Mais nous ne perdons pas espoir pour l’avenir, et notons qu’il existe un fort soutien pour la réforme de notre Communion. Avant Gafcon 2018, les délégués ont massivement affirmé les propositions suivantes :

  • La Résolution Lambeth I.10 reflète l’enseignement immuable de la Bible ;
  • Le mouvement Gafcon devrait continuer à être fidèle à la Déclaration de Jérusalem ;
  • Le Conseil des Primats devrait continuer à reconnaître les compétences confessionnelles anglicanes.

Au cours des vingt dernières années, nous avons vu la main de Dieu nous conduire vers une réorganisation de la Communion anglicane. Gafcon a affirmé dès le début : « Nous ne quittons pas la Communion anglicane ; la majorité de la Communion anglicane cherche à rester fidèle à notre héritage anglican. "Comme l’a dit l’archevêque Nicholas Okoh lors du premier Conseil synodal:" Nous faisons simplement ce que la direction de la Communion aurait dû faire pour défendre sa propre résolution en 1998 ».

Nous rendons grâce pour le courage divin de nos primats Gafcon en luttant pour la foi une fois pour toutes donnée aux saints. Nous applaudissons leur décision d’authentifier et de reconnaître les provinces de l’Église anglicane d’Amérique du Nord et de l’Église anglicane du Brésil, de reconnaître la mission anglicane en Angleterre et de consacrer un évêque missionnaire pour l’Europe. Cela est devenu nécessaire en raison du départ de la foi de l’Église épiscopale, de l’Église anglicane du Canada, de l’Église épiscopale du Brésil et de l’Église épiscopale écossaise. À Gafcon 2018, nous avons entendu de nombreux témoignages d’anglicans fidèles qui ont été persécutés par ceux qui occupaient leurs fonctions dans leurs provinces respectives, simplement parce qu’ils ne se rendaient pas au faux évangile que ces dirigeants professent et promeuvent. Nous reconnaissons également la volonté des primats de Gafcon d’aider les fidèles anglicans en Nouvelle-Zélande, où l’Église anglicane a récemment accepté de permettre aux évêques d’autoriser la bénédiction des unions de même sexe.

À mesure que le mouvement Gafcon mûrit, il a également vu la nécessité d’une structure de gouvernance plus conciliaire. Nous approuvons la création de Branches Gafcon si nécessaire et d’un Groupe de Conseillers, comprenant des évêques, des membres du clergé et des représentants laïques de chaque province et section de Gafcon, pour conseiller et donner des avis au Conseil des Primats. Avec le concours des Primats, le Groupe de conseillers forme un Conseil synodal chargé de soumettre des recommandations à l’Assemblée Gafcon. Le Conseil synodal s’est réuni pour la première fois à cette conférence.

À la lumière des recommandations du Conseil synodal, nous exhortons respectueusement l’archevêque de Canterbury

  • à inviter en tant que membres à part entière les évêques de Lambeth 2020 de la province de l’Église anglicane en Amérique du Nord et de la province de l’Église anglicane au Brésil et
  • de ne pas inviter les évêques des Provinces qui ont approuvé par des paroles ou des actes des pratiques sexuelles contraires à l’enseignement des Écritures et à la Résolution I.10 de la Conférence de Lambeth de 1998, à moins qu’ils ne se soient repentis de leurs actes.  

Dans le cas où cela ne se produirait pas, nous exhortons les membres de Gafcon à refuser l’invitation à assister à Lambeth 2020 et à toutes les autres réunions des instruments de communion.

ATTEINDRE LE MONDE DE DIEU

Le thème de notre conférence a été « Proclamer le Christ avec fidélité aux nations ». Nous avons reçu l’évangile à travers le témoignage fidèle des générations précédentes. Pourtant, il y a encore des milliards de personnes qui sont sans Christ et sans espoir. Jésus a enseigné à ses disciples : "Cet évangile du royaume sera proclamé dans le monde entier comme un témoignage pour toutes les nations" (Matthieu 24:14).

Nous nous repentons des temps et des saisons où nous avons seulement prêché et n’avons pas accepté la tâche difficile d’aller au-delà de nos propres groupes culturels pour obéir à l’appel de Dieu à être une lumière pour les nations (Actes 13:47). Dans la foi et l’obéissance, nous renouvelons joyeusement notre engagement à la proclamation fidèle de l’Évangile.

Afin d’étendre notre capacité à annoncer fidèlement le Christ aux nations, à la fois en paroles et en actes, nous avons lancé neuf réseaux stratégiques.

Éducation théologique - Promouvoir une formation théologique efficace dans la Communion anglicane
Implantation d’Églises - Développer l’implantation d’églises comme stratégie globale d’évangélisation
Partenariats de missions mondiales - Promouvoir des partenariats de missions interculturelles stratégiques dans un monde globalisé
Ministère de la Jeunesse et des Enfants - Être un catalyseur pour une mission auprès des jeunes et des enfants de toutes les nations afin qu'ils deviennent de fidèles disciples de Jésus-Christ.
Mothers’ Union - Élargir le potentiel de ce ministère mondial pour promouvoir les modèles bibliques du mariage et de la vie de famille
Développement durable - Établir des partenariats mondiaux qui travaillent avec l’église locale pour apporter un développement durable et transformateur
Bishops Training Institute - Servir la formation d’un leadership épiscopal fidèle et efficace au sein de la Communion
Groupe de travail des avocats - Aborder les questions de liberté de religion et les sujets de préoccupation des avocats et des chanceliers anglicans et promouvoir les objectifs de la Déclaration de Jérusalem
Bourse intercesseurs - Inspirer et développer des réseaux de prière d’intercession régionaux et nationaux connectés à l’échelle mondiale

Dans le monde où nous allons proclamer l’Évangile, nous rencontrerons beaucoup de choses qui auront besoin de nous pour marcher dans les sentiers de la justice et de la miséricorde (Osée 2:19, Michée 6 : 8). Nous nous engageons à nous encourager mutuellement à donner de la force aux persécutés, une  voix aux sans-voix, un plaidoyer pour les opprimés, la protection des vulnérables, en particulier des femmes et des enfants, la générosité envers les pauvres et la poursuite de l’éducation et des soins de santé. Au besoin, nous encourageons la formation d’autres réseaux pour aider à résoudre ces problèmes.

NOTRE AVENIR GLOBAL ANGLICAIN

Pour proclamer l’Évangile, nous devons d’abord défendre l’Évangile contre les menaces extérieures et intérieures. Nous témoignons des bénédictions extraordinaires de cette conférence, qui nous amène à demander encore plus à Dieu que la Communion anglicane devienne un instrument puissant dans la main de Dieu pour le salut du monde. Nous invitons tous les fidèles anglicans à se joindre à nous dans cette grande entreprise de proclamation fidèle du Christ aux nations.

Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l’Église et en Jésus Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles ! Amen ! 
Ephésiens 3:20-21
 

Sub Section: 

Keep informed of the latest news, updates and the different ways you can support Gafcon

Gafcon Secretariat, Unit 42/43, Kingspark Business Centre, 152-178 Kingston Road, Surrey, KT3 3ST, United Kingdom

[email protected]

+44 (0)20 3883 8661