Guarding and proclaiming the unchanging truth in a changing world

Lettre d’informations du Président du Gafcon d’avril 2020

Bien-aimés en Jésus-Christ: Salutations au nom de notre Seigneur ressuscité et Sauveur Jésus-Christ!

Les périodes de crise que nous traversons actuellement sont révélatrices. Elles nous obligent à nous concentrer sur ce qui est vraiment important pour nous et il a été tellement encourageant de voir les églises Gafcon du monde entier s'adapter rapidement à de nouvelles façons d'être église et proclamer l'Évangile de Jésus-Christ en utilisant les outils que l'Internet nous donne.

Nos églises en font également une priorité pour prendre soin des plus vulnérables. Ici en Amérique du Nord, notre réseau Matthew 25 Initiative (Initiative Mathieu 25) dessert certaines des personnes les plus pauvres et les moins bien équipées en Amérique du Nord dans une centaine de centres, tandis que dans le monde, le Fonds de secours et de développement anglican (voir https://ardf.org/apply-for-covid19-funds) cherche à fournir des secours sur le terrain. Notre secrétaire général, l'archevêque Ben Kwashi, fait partie du Comité de secours pour le coronavirus du Fonds Barnabas en Afrique pour acheminer les secours aux plus vulnérables et permettre aux Églises de poursuivre leurs ministères.

Sachez que le peuple et les églises d'Afrique souffrent non seulement de l'impact du blocage économique des coronavirus, mais aussi en Afrique de l'Est du fléau d’invasions récurrentes et massives par les criquets qui ravagent les cultures. Et en plus de la pandémie, les chrétiens du nord du Nigéria subissent des attaques intensifiées et barbares de la part des membres de la tribu jihadiste peul qui ciblent délibérément les femmes et les enfants. Tout cela demande beaucoup de prières, et j'appelle nos intercesseurs à se joindre à nous pour implorer notre Seigneur de subvenir aux besoins de son peuple au milieu de ses besoins.

Alors que pour beaucoup, le verrouillage a ralenti le rythme de la vie, le paradoxe de cette pandémie est qu'il y a en fait une accélération du changement social; par exemple, l'adoption rapide des nouvelles technologies de communication et le virage de la mondialisation. Qui aurait pensé il y a deux mois que la plupart de nos églises utiliseraient la technologie pour rassembler des gens pour le culte, les études bibliques et les réunions de prière ?? !! La fréquentation en ligne dans la plupart des cas a été plus importante que la fréquentation normale.

Mon frère, le primat  Gafcon, l'archevêque Henry Ndukuba, a encouragé les Nigérians à se tourner sans réserve vers le Christ en cette période de crise, en disant:

La pire mort est celle qui se fait dans le péché; la mort dans l'iniquité. Je crois que Dieu nous donne l'opportunité de nous repentir en tant qu'individus et familles, en tant que peuple et en tant que nation; de nous détourner de notre méchanceté et de nos péchés et de nous tourner vers le Dieu vivant, qui peut nous donner de l'espoir et de la vie, surtout dans des moments comme celui-ci où personne ne sait ce qui vient ensuite et quand n'importe qui peut mourir.

Mon frère, le primat  Gafcon, l'archevêque Jackson Ole Sapit a encouragé les Kenyans à se souvenir de leur foi à ce moment, disant:

La foi est mise à l'épreuve lorsque nous sommes en temps de crise. En tant que croyants, lorsque vous vous enfoncez, la meilleure question à vous poser est "où est votre foi?" Cette pandémie de COVID 19 a mis notre foi à l'épreuve. Le monde traverse une crise majeure jamais vue auparavant. Cette pandémie nous rappelle qu'en fin de compte, le monde n'est pas notre maison. En fin de compte, nous ne sommes pas au contrôle, mais nous pouvons affirmer avec audace et joie que Dieu l'est.

La mort est une réalité trop présente comme nous le rappelle cette pandémie. Jésus est venu au monde pour que les êtres humains aient la vie et la vie en abondance (Jean 10:10). Il a dit qu'il était le chemin, la vérité et la vie, et que personne ne vient au Père que par lui (Jean 14: 6). Il est allé plus loin en disant qu'il était la résurrection et la vie et quiconque croit en lui, bien qu'il meure, il vivra (Jean 11:25). Pour ceux d'entre nous qui ont mis notre foi et notre croyance en Jésus et qui sont nés de nouveau par le Saint-Esprit, nous n'avons pas à craindre et nous n'avons pas à nous inquiéter de ce que demain apportera.  Comme l'a si bien écrit l'apôtre Paul: car je suis sûr que ni la mort ni la vie, ni les anges, ni les dirigeants, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni la hauteur ni la profondeur, ni rien d'autre dans toute la création, ne pourront nous séparer de l'amour de Dieu en Jésus-Christ notre Seigneur !! (Romains 8: 38,39).

En lisant cette lettre, je vous invite à plier le genou de votre cœur (ou à vous mettre à genoux) et à vous repentir de vos voies impies; c'est-à-dire, changez d'avis sur la façon de vivre pour vous-même et recommencez à suivre les voies de Dieu. Je vous invite à vous retirer du trône de votre vie et à laisser à Jésus la place qui lui revient- en tant que Seigneur des seigneurs et Roi des rois. Rappelez-vous, comme Jésus l'a dit à l'Église de Laodicée, il vous dit à vous et à moi: Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui et mangerai avec lui, lui avec moi. (Apocalypse 3:20).  Quelle que soit votre situation en ces temps de crise, je vous invite à tourner votre cœur vers notre Dieu aimant et fidèle.

Votre frère dans l'espérance et la foi du Christ,
Mgr Foley Beach, président du Conseil des primats de Gafcon

P.S. Vous pouvez vous abonner à la dévotion d'une minute audio quotidienne de l’Archevêque Beach (vous recevrez un e-mail) sur www.awordfromthelord.org

Keep informed of the latest news, updates and the different ways you can support Gafcon

Gafcon Secretariat, Christ Church Central, The DQ Centre, Fitzwilliam Street, Sheffield  S1 4JR  United Kingdom

[email protected]